LE FESTIVAL DU LIVRE NICE

FRANZ-OLIVIER GIESBERT, DIRECTEUR ARTISTIQUE

Avr 21, 2022 < 1 min

FRANZ-OLIVIER GIESBERT, DIRECTEUR ARTISTIQUE

Temps de lecture : < 1 minute

L’aventure, c’est l’aventure

La littérature, c’est une aventure : la preuve, ça rime. L’aventure peut se déployer au grand air, d’un bout à l’autre de la terre (Stevenson, Hemingway, Le Clézio, Rufin, Sylvain Tesson, etc). Elle peut se faire aussi en chambre, sans quitter son bureau (Pascal, Balzac, George Sand, Mallarmé, Valéry, etc).
Y-a-t-il une si grande différence entre les uns et les autres ? Tous voyagent. Dans leur tête ou dans le monde, ce qui revient au même. Mais il est des villes où l’on est invité au voyage à longueur de journée dans sa maison, rien qu’en regardant, depuis sa fenêtre, le ciel ou la mer. C’est le cas de Nice qui aura été la muse de Nietzsche aussi bien que de Gogol, Gary, Gallo, Modiano.
Nice inspire les voyageurs, les nomades comme les sédentaires. Sylvain Tesson fait partie de la première catégorie : il a la bougeotte. Si nous lui avons demandé de présider cette nouvelle édition du Festival du Livre de Nice, c’est parce qu’il est devenu l’une des meilleures incarnations vivantes de l’aventure avec des livres-cultes comme « Dans les forêts de Sibérie » ou « La Panthère des Neiges », prix Renaudot 2019. Rien qu’à lire, regarder ou écouter Tesson, l’aventure vous appelle, vous partez en voyage.
Bon Festival ! Bon voyage !

Franz-Olivier Giesbert


 

Photo © F. Mantovani/Gallimard