Le Prix Nice Baie des Anges 2019

La vingt-quatrième édition du prix Nice Baie des Anges a couronné, ce vendredi 17 mai, Daniel Picouly pour son roman «Quatre-vingt-dix secondes» paru aux éditions Albin Michel. Le jury, présidé par Franz-Olivier Giesbert, réunissait Paule Constant, Irène Frain, Aurélie de Gubernatis, Didier van Cauwelaert, Laurent Seksik, Jean-Luc Gagliolo (Conseiller municipal délégué au patrimoine historique, à la littérature, à la lutte contre l’illettrisme, au théâtre, et à la langue niçoise), Nicolas Galup (rédacteur en chef d’Azur TV) ainsi qu’un jury populaire de dix lecteurs, amoureux des livres et des mots.                                    Le prix Nice Baie des Anges sera remis à Daniel Picouly, par Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le vendredi 31 mai, lors de l’inauguration du 24ème Festival du livre de Nice.

« Le diable a bu du rhum. On a souillé les églises, déterré les cadavres. Saint-Pierre doit se repentir. Tandis que je crache de la boue et du feu, que je ravage les champs, les bêtes et les hommes, ils battent des mains comme des enfants à Carnaval. Ils oublient de redevenir des animaux sages, de faire confiance à leur instinct. Fuyez ! Je suis la montagne Pelée, dans trois heures, je vais raser la ville. Trente mille morts en quatre-vingt-dix secondes. »

Avec une verve baroque et vibrante, Daniel Picouly, prix Renaudot pour L’Enfant Léopard, incarne l’épopée terrifiante de la Montagne Pelée, force mythologique, dans un roman foisonnant aux résonances étrangement actuelles.

Pour Paule Constant, de l’académie Goncourt : «Quatre-vingt-dix secondes et 265 pages c’est la gageure pour saisir dans un dernier regard le monde et la nature qui vont disparaître et embrasser l’agitation humaine. A la fois roman panthéiste et roman populaire dans la veine des feuilletons contemporains de la catastrophe de la Montagne pelée et de ses 30 000 morts».

L’auteur : Daniel Picouly s’est imposé en 1996 avec Le Champ de personne (Grand prix des lectrices de ELLE) puis avec L’enfant léopard (Prix Renaudot, 1999). Il a publié aux éditions Albin Michel La nuit de Lampedusa, La faute d’orthographe est ma langue maternelle et Le cri muet de l’iguane. Il anime une émission littéraire sur France Ô.                                                                                                      Depuis sa création en 1996, à l’initiative de la Ville de Nice, ce prix littéraire a couronné les romanciers : Patrick Renaudot, Raoul Mille, Franz-Olivier Giesbert, Gérard de Cortanze, Claude Imbert, Jean-Noël Pancrazi, Paula Jacques, Vénus Khoury-Ghata, Richard Millet, Eric Fottorino, Jean-Paul Enthoven, Didier Van Cauwelaert, Saphia Azzeddine/René Frégni, Daniel Cordier, Laurent Seksik, Aurélie Hustin de Gubernatis, Romain Slocombe, Valérie Tong Cuong, Jérôme Garcin, Akli Tadjer, Barbara Israël, Jean Siccardi.

Photo Daniel Picouly © Astrid di Crollalanza/Albin Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *