Franz-Olivier Giesbert, directeur artistique

 

FOG 2015Vive le débat ! Nice telle que l’éternité la fige, c’est bien sûr des grandes universités, la Baie des Anges, le cours Saleya ou toutes sortes de spécialités culinaires qui valent le détour comme la socca (crêpe à la farine de pois-chiche) ou la brissaouada (tranche de pain de campagne frottée à l’ail et arrosée d’huile d’olive). Mais Nice, c’est aussi la culture avec qui elle vit en concubinage depuis si longtemps. Quand on marche dans ses rues, on a souvent le sentiment de mettre ses pieds dans les pas de grands écrivains ou philosophes : Friedrich Nietzsche, J.M. Le Clézio, Didier van Cauwelaert, Anton Tchékov, Romain Gary, Guillaume Apollinaire, Patrick Besson, James Joyce ou Nicolas Gogol et tant d’autres amoureux de l’une des plus belles villes d’Europe. Sans parler de tous les artistes, à commencer par Henri Matisse. Chaque année, nous avons l’ambition de vous présenter un Festival du Livre à la hauteur de cette grande tradition. C’est ainsi que Nice se transforme chaque année en capitale littéraire de notre continent, pour le bonheur de dizaines de milliers de visiteurs. Grâce à l’esprit d’ouverture de la municipalité, nous plaçons toujours cet événement, sous le signe du débat, de l’échange et de la tolérance, sans exclusive ni exclusion. Puisse les amateurs y trouver encore leur compte dans cette nouvelle édition…

Bon Festival !

Franz-Olivier Giesbert

Photo © C. Hélie/Gallimard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *